Réhabilitation et extension de l’Hôtel de Police

Evry (91 – Essonne)

  • Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Intérieur – SGAP de Versailles
  • Groupement conception-réalisation : F8 architecture (conception architecturale) ; BUCHET (BET Structure) ; BEVM (BET Clos-Couvert) ; ACTIV Ingénierie (BET Fluides) ; ACEMO (BET VRD) ; FERRON (entreprise générale) ; AP2C Network (mandataire – lots techniques).
  • Programme : Réaménagement du Centre d’Information et de Commandement (CIC), de la Garde à Vue (GAV), des bureaux de la Direction Départementale de la Sécurité Publique (DDSP) et de l’armurerie – remplacement des menuiseries extérieures de la façade Nord-Ouest
  • Surface : 1 171 m² SU
  • Montant des travaux : 3,1 M€ HT
  • Statut: concours rendu en novembre 2012 – 2ème place

Cette opération en conception-realisation porte entre autre sur la création d’une extension en façade Nord-Ouest. Le parti pris architectural est alors d’inscrire ce nouveau volume dans l’écriture de l’existant datant du milieu des années 70 tout en s’en affranchissant afin d’éviter le pastiche.

Le nouveau bâtiment propose une géométrie liée à l’application de principes fonctionnels simples :

  • alignement avec la façade arrière de l’existant,
  • préservation en l’état de la rampe d’accès à la cour,
  • préservation en l’état de l’accès au parking situé sous le bâtiment.

Ces principes, s’ajoutant aux exigences programmatiques des différents niveaux, dimensionnent l’extension et contribuent à sculpter sa forme caractéristique.
Cette traduction volumétrique du programme aboutit à un bâtiment à la lecture simple, composé de deux volumes imbriqués. Le premier, un soubassement en béton sombre présentant une esthétique volontairement brutaliste, s’inscrit dans l’expression architectonique de l’existant, symbole des fonctions régaliennes du lieu. Le second, un élément lisse parallélépipédique de couleur bleu regroupant un atrium et le niveau de la DDSP, se veut comme une véritable liaison entre deux époques et deux architectures.
L’atrium créé entre la partie ancienne et l’extension permet de limiter l’intervention sur la façade existante tout en générant un espace de communication verticale et horizontale.

velit, Donec leo. suscipit elit. et, Aenean libero. adipiscing nec